ROUBAIX 3000 / Une vidéo de Bertrand Dezoteux / 9 min / 2007  
   
           
 

 

Roubaix 3000 est un film de famille d’anticipation politique.
Je suis descendu dans le Sud avec un magnétophone pour enregistrer mes proches. J’ai récolté là-bas beaucoup de voix et dès mon retour dans le Nord, je les ai entendues des heures durant. J’ai tenté d’adopter une écoute flottante, et de sélectionner les éléments paraboliques, ceux qui semblaient au premier abord anodins, mais qui au final dessinaient une géopolitique familiale. Il apparaît alors une structure où les générations cohabitent et évoluent avec leurs préoccupations et leurs langages singuliers.
Le montage fut mon outil d’écriture. J’élaborai un scénario par l’agencement des paroles, l’assemblage des phonèmes, le chevauchement des interjections.
Il m’importe que les voix ne soient pas jouées, qu’elles soient spontanées, rythmées, que les dialogues ne soient pas écrits pour être interprétés. Il y a deux forces qui luttent dans ce système de conception : les voix d’un côté sont souveraines et indomptables, obéissant aux lois de leurs propriétaires. De l’autre côté, les acteurs, tous Roubaisiens et amateurs, tentent par le play-back de jouer leur partition, de donner corps à ces paroles qui ne sont pas les leurs. Ces deux expressions se rassemblent lors du tournage, à Roubaix, où l’architecture est riche en collages, en assemblages, en greffes, en citations antiques.

 

 
  Le Fresnoy Contact